Gérer la démission d'un salarié

La démission permet au salarié de rompre, sans motivation, son contrat de travail à durée indéterminée. La démission peut intervenir à tout moment, même si le contrat de travail est suspendu.

Cependant, pour être valable, cette démission doit respecter un certain formalisme. Le salarié doit notamment manifester sa volonté de manière claire et non équivoque et respecter un délai de préavis (sauf dispense accordée par l’employeur).

L’employeur se doit d’analyser la démission du salarié lorsque celle-ci intervient afin d’adopter la position adéquate.

Plusieurs questions se posent :

  • Comment s’assurer que le salarié est en mesure de démissionner, et que sa décision est sérieuse ?
  • Comment calculer la durée du préavis que le salarié doit effectuer ?
  • Comment contraindre le salarié à respecter ses obligations ?

Les documents personnalisables

Accuser réception de la démission d'un salarié

Ne doutez plus des documents que vous remettez

  • Le mode conversationnel pour vous guider
  • 100% adapté à la situation du salarié
  • Garanti à jour de la réglementation
  • Au format Word modifiable facilement
Démarrez gratuitement

Nos explications détaillées pour chaque étape

  • 1

    Étape 1 Vérifier le droit à démissionner

    Lorsqu’un salarié vous remet sa lettre de démission que ce soit en main propre ou en courrier recommandé vous devez vérifier sa situation à savoir quel est son type de contrat de travail et si celui-ci est en période d’essai ou non. En fonction de ces éléments vous pourrez vous positionner.
  • 2

    Étape 2 Vérifier la volonté libre et réelle de démissionner du salarié

    Bien que votre salarié soit libre de démissionner, il convient néanmoins de respecter certaines conditions de validité.
  • 3

    Étape 3 Recueillir la preuve de la réalité et du sérieux de la démission

    Le Code du travail ne prévoit aucun formalisme particulier pour une démission. Ainsi, la démission peut résulter, en théorie, d'une simple déclaration verbale. Même si en théorie aucun formalisme n’est théoriquement imposé, et afin de prévenir un éventuel contentieux, il est impératif de recueillir la preuve de la réalité et du sérieux de la démission du salarié par écrit et de conserver cet écrit dans le dossier du salarié, même après son départ. (n)Votre convention collective ou le contrat de travail peuvent imposer un formalisme particulier. Dès lors que sa volonté est claire et non équivoque, vous n’êtes pas obligé d’accepter une éventuelle rétractation du salarié.(/n)
  • 4

    Étape 4 Évaluer le risque de requalification éventuelle de la démission

    Il est impératif, pour que la démission soit valable, qu’elle ne fasse pas suite à une faute que vous auriez pu commettre dans le cadre de l’exécution du contrat de travail. À défaut, la démission pourrait être requalifiée par le conseil de prud’hommes en prise d’acte de la rupture du contrat de travail produisant les effets d’un licenciement sans cause réelle et sérieuse et vous seriez alors condamné à verser les indemnités correspondantes (indemnité de licenciement, indemnité de préavis, indemnité pour licenciement sans cause réelle et sérieuse). Afin d’encadrer le risque, il convient d’être attentif aux situations en amont ainsi qu’au courrier même du salarié informant de sa démission.
  • 5

    Étape 5 Accepter la démission et répondre au salarié

    Lorsque la démission est valable et que vous en avez accusé réception, un certain nombre d’obligations incombent à chaque partie : - pour le salarié, l’exécution d’un préavis ; - pour l’employeur, l’allocation éventuelle d’heures pour recherche d’emploi et la mise en œuvre de certaines clauses contenues dans le contrat de travail. Afin de bien déterminer l’ensemble des obligations incombant aux deux parties, il convient, en amont des règles définies ci-dessous, de regarder les dispositions spécifiques prévues par la convention collective, le contrat de travail, les usages ou même encore le droit local (Alsace-Moselle). (n)N’exigez pas de votre salarié qu'il restitue immédiatement les avantages en nature (logement ou véhicule de fonction) mis à sa disposition. Ils font partie de son contrat et il doit pouvoir en bénéficier jusqu'à la fin de sa période de préavis.(/n)
  • 6

    Étape 6 Réaliser les formalités de fin de contrat

    À l’issue du contrat de travail, soit à la date de la fin du préavis (qu’il soit exécuté ou non), un certain nombre de documents doivent être remis au salarié. À défaut, ces documents pourront être sollicités par voie de référé devant le conseil de prud’hommes compétent.

Simplifiez-vous la vie

  • Des procédures en droit du travail
  • 30 jours gratuit pour profiter pleinement de Lumio
  • Un système interactif de
    questions/réponses
  • Des documents légaux 100% personnalisés
  • L'expertise juridique des Editions Tissot
  • La garantie d'être à jour de la réglementation
Départ

10 procédures sont disponibles pour répondre à toutes les problématiques RH

Voir toutes les procédures
Essayez Lumio,
vous allez l'adorer Démarrez gratuitement