Retours d'expérience RH  Publié le 28/04/2021

Recrutement à l’arrêt : pourquoi faut-il continuer à communiquer avec les candidats ?

Les recrutements sont en baisse depuis plus d’un an : une étude de l’Apec, publiée le 3 février dernier, annonce une chute historique de 40 % de recrutements de cadres en 2020. Les entreprises, sans visibilité, préfèrent geler les embauches. Pour autant, faut-il couper complètement les ponts avec les candidats en cours ou potentiels ? Pour préparer la suite et ne pas perdre le vivier de talents existant, il est important de poursuivre une stratégie de communication RH. Comment procéder ? Quels bénéfices les entreprises ont-elles à en retirer ? Décryptage et idées pour bâtir une communication de recrutement “en différé” mais, à terme, payante.

Trois raisons d’entretenir le lien avec vos candidats en temps de crise


1 – Bâtir une image employeur positive

Le recrutement est un moment critique pour l’entreprise et les candidats. Chaque étape et échange révèlent votre marque employeur : les premiers échanges, la rencontre avec les RH et les managers, les attentions portées aux candidats, etc. Une conjonction de détails construit votre image employeur externe !

Alors que 92 % des candidats parlent de leur mauvaise expérience de recrutement à leur réseau, il est donc primordial de prendre soin de votre communication RH même avec un recrutement en berne. En effet, des actions positives envers les talents externes témoignent d’un réel respect pour les difficultés qu’ils peuvent rencontrer en cette période.

2 – Investir pour les recrutements futurs et dans la croissance

Globalement, les entreprises sont en position de veille malgré le contexte. Ainsi, il faut qu’elles soient en mesure de relancer rapidement les processus de recrutement dès qu’elles auront le budget et l’aval de la direction. Une fois la reprise initiée, les candidats se souviendront des employeurs respectueux et transparents quant à leur situation ! C’est donc maintenant qu’il faut être attentif à eux. Les entreprises doivent prendre la mesure des changements à opérer dans leurs processus de recrutement afin de rassurer les candidats détectés ou potentiels.

3 – S’inscrire dans une démarche employeur plus humaine

Près d’un salarié sur deux reste à son poste faute de mieux et 46 % sont moins engagés qu’auparavant. Les entreprises doivent activer de nouveaux leviers d’engagement. La responsabilité sociétale en est un : 79 % des salariés se voient rester dans une entreprise qui initie des actions RSE. En effet, se sentir appartenir à une entreprise investie et socialement responsable demeure un facteur clé de motivation.

Ainsi, les recruteurs ont tout intérêt à prendre en compte ces aspects. Comment faire ? En étant le plus transparent avec les candidats, leur répondre systématiquement ou encore leur donner de la visibilité. Ce sont des comportements qui s’inscrivent dans cette approche humaine payante pour la suite !


Comment animer votre vivier de candidats malgré un recrutement en berne ?


1 – Animer vos pages recrutement/RH sur les réseaux sociaux

Si vous n’avez pas de nouveaux recrutements en ligne de mire, il est intéressant de garder le lien avec vos candidats potentiels en les “nourrissant” de contenus. Gardez en tête qu’une stratégie d’attractivité se construit sur le long terme. Ainsi, en créant une démarche “d’inbound recruiting”, vous continuez à développer votre attractivité. Il s’agit d’écrire régulièrement des articles sur votre secteur d’activité, de communiquer des informations sur l’entreprise ou encore de partager des initiatives internes.

Conseil

Les réseaux sociaux s’avèrent des relais essentiels pour véhiculer ce type d’informations. Et pour créer des ponts entre l’entreprise et les talents externes, vous pouvez, pourquoi pas, lancer une série de webinars thématiques. C’est d’ailleurs le médium idéal pour impliquer vos collaborateurs dans la stratégie de communication RH en leur demandant d’y participer ou de les animer.


2 – Répondre aux candidats en leur expliquant clairement la situation

65 % des candidats disent ne jamais ou rarement recevoir une réponse des entreprises auxquelles ils postulent. Or l’effet collatéral est dévastateur sur la marque employeur : 31 % des candidats partagent sur les réseaux sociaux leurs mauvaises expériences de recrutement ! Au cœur d’une période de grande incertitude, c’est l’occasion de vous démarquer.

Votre enjeu : répondre à chaque candidature avec transparence. Le message doit refléter la situation de votre entreprise dans les grandes lignes et de la politique RH concernant les recrutements. L’objectif est de les informer avec une approche personnalisée et de les rassurer. En revanche, pour les talents qui ont déjà passé un entretien (vidéo ou en direct), il est préférable de les appeler. Ces derniers pourront s’organiser en fonction de la situation. Il sera d’autant plus simple de les recontacter une fois que la reprise sera lancée.

3 – Créer une newsletter pour communiquer des infos inédites

Certaines entreprises ont décidé de lancer une newsletter ou même un podcast pour communiquer avec leur écosystème. Les candidats en font partie ! L’idée est de partager des informations sur l’entreprise, le secteur ou encore la situation actuelle. Il faut qu’elle soit aux couleurs de l’entreprise avec une charte éditoriale qui vous ressemble. À vous de la déterminer en fonction de la culture d’entreprise et des talents que vous visez.

Conseil

Dans tous les cas, le bon rythme à tenir est une lettre (ou autre contenu) mensuelle avec des informations exclusives dédiées à ce médium. C’est une forme de proximité très appréciée par les candidats.


4 – Transformer l’accompagnement recruteur en “coaching candidat”

Cette période est propice pour revoir son CV ou élargir son spectre de compétences. Mais tous les candidats ne sont pas à l’aise pour se remettre en question. Ainsi, les recruteurs peuvent changer de casquette durant cette période et promulguer des conseils pour les aider à booster leurs candidatures via des vidéos, articles, un blog RH…

En fonction de vos cibles, adaptez le ton, les messages, les conseils : une vraie stratégie éditoriale est donc à créer pour fédérer une communauté. Cela veut dire un peu d’investissement… mais, à la clé, des candidats fidèles et qui vous font confiance.

Auteur : Laure Girardot




Vous adorez cet article ?

Pour être sûr de ne rien rater, recevez par e-mail chaque mois gratuitement tous les articles incontournables des dernières semaines en vous inscrivant à la newsletter.



Les autres actualités de cette thématique
Retours d'expérience RH  Marque employeur en temps de crise : c’est le moment de sortir du lot !

En temps de crise, la marque employeur se révèle indispensable pour maintenir l’engagement des salariés mais aussi l’attractivité des talents. Malgré l’incertitude, […]

Retours d'expérience RH  Les 3 tendances RH qui vont marquer l’année 2021

Après une année hors norme pour les entreprises, 2021 semble confirmer les grands changements organisationnels en cours. Rappelons qu’il y a un an, entre cinq et […]


Voir plus d'actualités