Retours d'expérience RH  Publié le 26/04/2021

Marque employeur en temps de crise : c’est le moment de sortir du lot !

En temps de crise, la marque employeur se révèle indispensable pour maintenir l’engagement des salariés mais aussi l’attractivité des talents. Malgré l’incertitude, la pression économique et le contexte social tendu, il est important d’entretenir une communication RH rassurante et engageante. En effet, les engagements “employeur” pris pendant cette période difficile auront un impact prépondérant sur la reprise future. Comment orienter sa politique de marque employeur ? Quelles actions mener pour valoriser vos engagements humains ?

1 – Maintenir sa relation candidat et animer sa communauté de talents


En raison de la crise sanitaire et de ses effets économiques, les budgets recrutement sont à la baisse. L’Apec révèle un recul de 30 % à 40 % des embauches durant l’année 2020. Ce n’est pas une raison pour arrêter de communiquer avec les candidats. Sortez du lot en animant votre communauté de talents car 63 % des jeunes déclarent avoir des difficultés à trouver du travail.

Quelques idées :

  • Proposez des webinars sur les réseaux sociaux afin de garder le lien et d’informer les candidats sur votre secteur d’activité, la culture d’entreprise et les métiers ;

  • Mettez en place des échanges avec vos salariés : les discussions type “chat” permettent aux candidats de découvrir les coulisses des métiers et les parcours possibles grâce à vos opérationnels.

Conseil

Prenez le temps de répondre aux candidatures. En temps normal, 65% des candidats disent ne jamais avoir reçu de réponse (négative ou positive). Démarquez-vous en répondant systématiquement et en personnalisant autant que possible vos retours. Cela renforce la confiance envers votre marque employeur car les talents vous identifient comme un recruteur humain et plus à l’écoute. Un investissement pour la suite.


2 – Communiquer avec transparence malgré l’incertitude


Près de 50% des recrutements ont été reportés à la fin du premier confinement. À l’heure du troisième confinement, il est clair que les entreprises manquent aujourd’hui de visibilité sur leur activité. Elles sont donc frileuses pour recruter ou même communiquer sur leur page carrière.

Contrairement aux apparences, c’est une période opportune pour “capter” l’attention des talents. D’après une enquête Cadremploi, parce que les candidats sont plus que jamais présents et réactifs, les recruteurs qui continuent de diffuser des annonces ou à communiquer sur leurs métiers bénéficient d’une grande visibilité ! C’est donc le moment de mettre en avant les recrutements en cours ou à venir. Mais aussi, de faire preuve de transparence envers les candidats sur les décalages éventuels, les reports de création de postes ou la suspension des embauches. Plus vous êtes clair, moins vous risquez de créer des “ruptures de confiance” qui sont délétères pour votre marque employeur.

Exemple

Le groupe Fed, cabinet de recrutement, a réalisé un communiqué de presse accessible à tous afin d’expliquer leurs indicateurs clés, notamment le nombre de postes pourvus depuis mars 2020. D’autres n’hésitent pas à communiquer régulièrement sur les réseaux sociaux sur les postes qui s’ouvrent afin de maintenir une forme de proximité et informer les candidats.


3 – Affirmer et démontrer ses engagements RSE et humains


55 % des Français disent avoir réfléchi au sens de leur profession depuis mars 2020 (1). La crise sanitaire questionne la notion d’utilité des emplois et renforce la quête de sens des salariés. En 2020, près de la moitié d’entre eux (46%) se déclarent moins engagés et considèrent que leur travail a moins de sens qu’avant (48%). Ces derniers sont donc plus sensibles aux engagements sociétaux et humains pris par leurs employeurs. Les entreprises ont d’ailleurs démontré leur capacité à s’emparer de ces sujets.

Exemple

Alors que de nombreux salariés français étaient en chômage partiel en 2020, certaines entreprises ont refusé d’y recourir. De même, les prises de décision redistributives ont marqué l’opinion publique : la MAIF, après avoir annoncé des économies réalisées grâce à la baisse des accidents de la route sur mars 2020, a décidé de redistribuer ces bénéfices aux sociétaires.

Les plus petites structures ne sont pas en reste : les ventes des produits de la marque française C’est qui le patron?! ont explosé depuis plus d’un an. Les responsables ont donc décidé de reverser la totalité des gains liés au Covid-19 à un fonds de soutien pour les personnes en difficulté.


Ces décisions doivent être valorisées auprès de vos salariés afin de renforcer le sentiment d’appartenance et leur fidélité. Les candidats potentiels doivent également en être informés : réseaux sociaux, communiqué de presse, message du CEO/PDG, témoignages salariés, etc. À vous de trouver le bon canal au regard de votre culture d’entreprise.

Auteur : Laure Girardot

Sources :

(1) Selon une étude menée en mai 2020 par Monster




Vous adorez cet article ?

Pour être sûr de ne rien rater, recevez par e-mail chaque mois gratuitement tous les articles incontournables des dernières semaines en vous inscrivant à la newsletter.



Les autres actualités de cette thématique
Retours d'expérience RH  Recrutement à l'arrêt : pourquoi faut-il continuer à communiquer avec les candidats ?

Les recrutements sont en baisse depuis plus d’un an : une étude de l’Apec, publiée le 3 février dernier, annonce une chute historique de 40 % de […]

Retours d'expérience RH  Les 3 tendances RH qui vont marquer l’année 2021

Après une année hors norme pour les entreprises, 2021 semble confirmer les grands changements organisationnels en cours. Rappelons qu’il y a un an, entre cinq et […]


Voir plus d'actualités