Embaucher un travailleur handicapé

Le recrutement d’un travailleur handicapé répond aux mêmes exigences et enjeux que celui de tout autre collaborateur.

Il convient de rappeler que dans certains cas, la loi prévoit des quotas d’embauche de personnes ayant la reconnaissance de travailleurs handicapés. Ceux-ci sont applicables à toute entreprise soumise à l’obligation d’emploi.

Ce type de recrutement constitue une opportunité car il vous permet d’engager une réflexion sur la diversité dans votre entreprise et sur les conditions de travail que vous proposez à vos salariés. C’est aussi un moyen de communiquer sur la responsabilité sociale de votre entreprise et de sensibiliser le personnel.

Notez que des aides à l’embauche peuvent être mobilisées.

Plusieurs questions se posent alors :

  • Êtes-vous concerné par l’obligation d’emploi des travailleurs handicapés ?
  • Quel contrat de travail choisir pour embaucher un travailleur handicapé ?
  • Comment satisfaire vos contraintes et intérêts respectifs ?
  • Quels organismes peuvent vous conseiller et vous accompagner dans le processus d’embauche ?
  • À quelles aides de l’AGEFIPH pouvez-vous prétendre ?

Ne doutez plus des documents que vous remettez

  • Un système interactif de questions/réponses pour vous guider
  • 100% adapté à la situation du salarié
  • Garanti à jour de la réglementation
  • Au format Word modifiable facilement
 Tester cette procédure

Nos explications détaillées pour chaque étape

  • 1

    Étape 1 Faire le point sur l’obligation d’emploi en faveur de personnes ayant le statut de travailleur handicapé

    Certaines situations imposent à l’entreprise d’employer à plein-temps ou à temps partiel un quota minimal de travailleurs handicapés. Ces situations sont déterminées à partir de l’effectif total de l’entreprise. Lorsque cette obligation n’est pas remplie, alors une contribution est due à l’ AGEFIPH. (n)Les entreprises concernées doivent s’acquitter d’une contribution à l’ AGEFIPH même lorsque leur obligation est partiellement remplie.(/n)
  • 2

    Étape 2 Procéder à l'embauche d'un travailleur handicapé

    Comme pour tout recrutement, vous devez d’abord définir vos besoins en termes de compétences, de savoir-faire et de niveau de qualification. Vous devez aussi arrêter vos choix quant à l’organisation du travail à mettre en place : type de contrat, temps et lieu de travail, etc. Les questions relatives au handicap n’ont vocation à intervenir que dans un second temps. Un recrutement réussi se prépare et des professionnels sont disponibles pour vous accompagner. Ils peuvent vous guider et vous conseiller durant le processus de recrutement de votre nouveau salarié. (n)Les conseillers du réseau Cap emploi sont présents dans chaque département et disponibles pour vous accompagner dans votre recrutement.(/n)
  • 3

    Étape 3 Identifier les aides mobilisables à l'embauche

    L’employeur d’un salarié handicapé peut percevoir différentes aides selon le type de contrat choisi et la situation du candidat avant l’embauche. Les aides de l’AGEFIPH s’adressent à toutes les entreprises privées, qu’elles soient soumises ou non à l’obligation d’emploi de personnes handicapées. (!)Ces aides ne sont pas accordées de manière automatique et doivent idéalement être prescrites par Cap emploi (obligatoirement dans le cadre d’une aide à l’insertion professionnelle).(/!) Au-delà des critères d’éligibilité aux différentes aides, la décision de l’AGEFIPH est prise selon ses priorités et ses disponibilités budgétaires. Sachez aussi que s’agissant des aides à la signature d’un contrat de travail, le dossier doit être adressé dans les 3 mois suivant la date d’embauche.
  • 4

    Étape 4 Préparer l'intégration du travailleur handicapé

    Vous devez savoir que près de 90 % des travailleurs handicapés ne nécessitent aucun aménagement de poste, dans d’autres cas seules de légères adaptations sont nécessaires (modification des horaires de travail, etc.). L’intégration d’un travailleur handicapé dans une entreprise demande cependant un minimum de préparation et de suivi et la visite d’information et de prévention constitue la première étape de son intégration.
  • 5

    Étape 5 Suivre l’intégration du travailleur handicapé

    Même si l’arrivée du salarié handicapé a été préparée en amont, il est possible que la prise de poste soit l’occasion de détecter des besoins d’adaptation ou d’aménagements supplémentaires. Il vous est conseillé de rester attentif à la manière dont votre nouveau salarié s’approprie son poste durant les premières semaines et de détecter toute difficulté le plus tôt possible. L’objectif étant de faire en sorte que toutes les dispositions nécessaires aient bien été prises en compte et qu’elles permettent la réalisation du travail dans des conditions satisfaisantes pour tous. (n)Par crainte de perdre son emploi, votre nouveau salarié ne vous fera peut-être pas nécessairement part de ses difficultés. Vous avez donc tout intérêt à associer le médecin du travail et son équipe de travail à leur repérage.(/n)

Simplifiez-vous la vie

  • Des procédures en droit du travail
  • 15 jours d'essai gratuit pour profiter pleinement de Lumio
  • Un système interactif de
    questions/réponses
  • Des documents légaux 100% personnalisés
  • L'expertise juridique des Editions Tissot
  • La garantie d'être à jour de la réglementation

Mises à jour règlementaires

Ord. n° 2019-861, du 21 août 2019, visant à assurer la cohérence de diverses dispositions législatives avec la loi n° 2018-771 du 5 septembre 2018 pour la liberté de choisir son avenir professionnel

Procédure créée et actualisée par les experts des Editions Tissot

Découvrir les Editions Tissot
Embauche

15 procédures sont disponibles pour répondre à toutes les problématiques RH

Voir toutes les procédures
Essayez Lumio,
vous allez l'adorer  Tester cette procédure