Négocier une transaction

L’employeur et le salarié peuvent avoir recours à une transaction.

La transaction est un accord passé entre l’employeur et le salarié visant à régler un litige né ou à naître. Elle n’a pas pour vocation de permettre la rupture du contrat de travail. L’intérêt de cet accord est de prévenir toutes contestations nées ou à naître qui pourraient concerner l’exécution ou la rupture du contrat de travail.

La transaction ne peut être signée qu’à partir du moment où la rupture du contrat est effective. Pour être valable, celle-ci doit répondre à un certain nombre de conditions et notamment l’existence de concessions réciproques.

Ne doutez plus des documents que vous remettez

  • Un système interactif de questions/réponses pour vous guider
  • 100% adapté à la situation du salarié
  • Garanti à jour de la réglementation
  • Au format Word modifiable facilement
 Tester cette procédure

Nos explications détaillées pour chaque étape

  • 1

    Étape 1 Vérifier la possibilité de transiger

    La transaction n’est possible qu’une fois le contrat rompu et uniquement si des différends sont connus entre les parties.
  • 2

    Étape 2 Sécuriser la transaction

    La négociation d’une transaction doit être rigoureuse tant sur le fond que sur la forme. Consentement des parties, objet et forme de la transaction, etc., sont autant de sujets qu’il ne faut en aucun cas négliger au moment de transiger.
  • 3

    Étape 3 Connaître les effets de la transaction

    Action en justice, dédommagement financier, etc., la transaction produit des effets à l'égard de chacune des parties, qui doit respecter ses engagements. Mais attention, la transaction ne lie pas les tiers.

Simplifiez-vous la vie

  • Des procédures en droit du travail
  • 15 jours d'essai gratuit pour profiter pleinement de Lumio
  • Un système interactif de
    questions/réponses
  • Des documents légaux 100% personnalisés
  • L'expertise juridique des Editions Tissot
  • La garantie d'être à jour de la réglementation

Mises à jour règlementaires

Cass, soc., 12 février 2020, n° 18-19.149 (impossibilité de mise en oeuvre d’une transaction suite à un licenciement notifié par lettre remise en main propre)

Procédure créée et actualisée par les experts des Editions Tissot

Découvrir les Editions Tissot
Départ

16 procédures sont disponibles pour répondre à toutes les problématiques RH

Voir toutes les procédures
Essayez Lumio,
vous allez l'adorer  Tester cette procédure